Afin d’optimiser la lecture du site www.promeo-formation.fr, merci de positionner votre tablette de façon horizontale

Les 2e année du Cycle Mastère en Management Commercial, de retour de New-York et nous confient leurs impressions ...

18.11.2016

Témoignages des 2e année du Cycle Mastère en Management Commercial, de retour de New-York

L’immersion des jeunes à New-York, le Manhattan Institute of Management (MIM)

Dans le cadre de leur formation, la seconde année du cycle MASTÈRE Management Commercial, est partie en totale immersion à New-York.
Prévue au programme, cette immersion a permis à nos jeunes de découvrir une autre culture, un mode de vie différent avec une façon de travailler différente axée sur l’ambition et la passion d’exercer son métier.
Il a été demandé à chacun d’entre eux de décrire chaque moment d ‘étonnement et ainsi de confronter les deux cultures.
C’est le MIM : Manhattan Institute of Management qui a été choisi pour effectuer leur formation, entièrement en langues anglaise !
Durant ces trois semaines d’immersion, sont réalisés les modules suivants :

  • E-commerce (22,5h)
  • Management commercial (22,5h)
  • Anglais Professionnel (37,5h)
  • Prise de parole / Manageur acteur (15h) : réalisé sous la forme d’études de cas

Évidemment, impossible d’envisager cette immersion sans aller sur le terrain et rencontrer directement des responsables ou dirigeants d’entreprise.
4 grandes institutions ont donc été démarchées en amont afin qu’elles acceptent de recevoir et de guider dans leurs murs nos futurs managers commerciaux.

  • Hôtel Wellington
  • J.Walter Thompson  est une agence de publicité qui jouit d’une excellente notoriété (campagnes : Nike, Samsung, Rolex, HSBC, Kellog’s, Coca-Cola)
  • Siegel + Gale : « Branding company » fondée en 1969 par Alan Siegel et Robert Gale.Elle sert un large éventail de clients d’ entreprise, à but non lucratif, et du gouvernement. Son slogan d’entreprise est « Simple is Smart. »
  • The real deal : considéré comme la bible de New York City immobilier, le magasine  est devenu une lecture obligatoire pour tous les industriels.

Témoignages

Accompagnés par Alain BALAVOINE, Responsable des Formations supérieures tertiaires et par Laurence CURTIS, c’est Laurence qui  nous confiera ses impressions :

« C’était un vrai plaisir de voir les alternautes appréhender et s’ouvrir à New York  selon leur personnalité. Je pense que c’était en même temps totalement différent de ce à quoi ils s’attendaient car malgré tout ce qu’on avait pu leur dire je pense qu’ils ont été surpris par l’ampleur et l’énergie que prend la ville.  Aussi et  par les rencontres qu’ils ont faites dans les entreprises visitées, ils ont commencé à mieux comprendre l’approche professionnelle américaine et les différences culturelles entre nos deux pays. »

Justine, Élodie, Étienne et Clément ont répondu à nos questions :

Qu’avez-vous retenu de la valeur « travail » new-yorkaise ?
Clément :
Les New-Yorkais éprouvent une réelle appartenance à leur entreprise, ils n’ont aucune contrainte qui pourrait les empêcher de créer ou de construire. Les barrages administratifs sont inexistants, ils ont une foi profonde dans tout ce qu’ils bâtissent.

Selon vous, qu’est-ce qui matérialise le + le choc des cultures que vous avez pu ressentir ?
Étienne :
L’accueil et la sympathie des New-Yorkais. Ces derniers n’ont pas du tout peur de l’étranger et n’hésitent pas à nous questionner. Ils font preuve de curiosité et comparent notre modèle au leur en s’en enrichissant.

Qu’avez-vous pensé du MIM, et des formations que vous y avez reçu ?
Élodie :

Le MIM est un très bon institut et les cours que nous avons reçu étaient dispensés par des personnes très expérimentées et passionnées par ce qu’elles faisaient. De plus, avoir la vision américaine du management et du marketing est enrichissant pour notre futur professionnel et nous a apporté de nouvelles connaissances.

Quel est votre plus beau souvenir ?
Clément :
Beaucoup de souvenirs, mais aussi cette impression de cohésion d’équipe entre nous tous.
Étienne :

Il y en a tellement à New-York, chaque seconde est un souvenir ! J’aimerais vivre dans cette ville Magnifique et Majestueuse !

Élodie :
Mon plus beau souvenir, difficile à choisir tellement tout a été surprenant dans cette ville, peut-être lorsque j’ai visité Central Park + le Top of the Rock (jour/nuit). Pour la grandeur des deux : Central Park, un  parc comme celui-ci en pleine VILLE, c’est incroyable et le Top of the Rock pour la vue panoramique  sur tout New-York et prendre conscience de l’ampleur de la Grande Pomme.
Justine :
Tous les moments passés à New-York sont des souvenirs magnifiques. Si je devais en retenir qu’un ça serait le Ground zero et la Nouvelle tour !

Avez-vous l’impression d’avoir « grandi » ? (tant sur le plan personnel que professionnel)
Clément :
Je me sens plus libéré, plus émancipé
Élodie :
Bien sûr, je pense que toute expérience fait grandir une personne, du moins je l’espère. Pour ma part, sur le plan pro et perso j’ai pris plus confiance en moi.

Comment vendriez-vous le cycle MASTÈRE Management Commercial ? Quels seraient vos arguments ?
Justine :

L’immersion est un point très important de la formation ! C’est même pour cela qu’on le choisit surtout si on met en avant New York.
La formation est très complète, on revoit des bases et on en apprend toujours plus grâce aux différentes matières.
New York est une expérience très enrichissante ! La vie en communauté et le changement de vie permet vraiment de voir autre chose. En tant que manager avoir une ouverture d’esprit est fondamental, cette immersion contribue énormément à cette ouverture ! Si c’était à refaire, je dirais oui sans hésitation …

Élodie :
Le Mastère Management Commercial est une formation qui allie bien la théorie et la pratique dans un environnement réel grâce à l’alternance. Bien entendu l’immersion est le petit bonus qui motive pendant cette période de 2 ans et nous permet de nous dépasser dans un contexte inconnu.